LIEU DE CREATION

ASSOCIATION DE PRODUCTION ET DISTRIBUTION DOCUMENTAIRE - RESIDENCE D'ARTISTES

LA MAISON du directeur

par antoine page

En 2010 je visite l’atelier d’un ami sur le site de l’ancienne cartonnerie du village de Mesnay dans le Jura. Derrière les bâtiments, en retrait sur une petite butte domine une maison abandonnée : l’ancienne administration (dite « maison du directeur ») de l’usine. 
L’architecture mélange différents styles : une partie dans l’esprit « maison de maître » du début du siècle et une autre moderniste dans un style à la Mallet-Stevens : cage d’escalier vitrée, parois alliant verre soufflé et béton, bureaux 50’s… Pas une maison d’habitation, un lieu de travail. Exactement ce que je cherchais sans le savoir.
 

LA SOCIÉTÉ

Grâce à la communauté de commune d’Arbois je l’achète pour une bouchée de pain et tout s’enchaîne. Je quitte Paris, débute les travaux de rénovation et contacte une amie dans la production documentaire, Jeanne Thibord, pour que nous montions notre structure. Sidonie Garnier nous rejoint et nous créons la société de prod La Maison du Directeur. 
L’idée est simple : éviter la fastidieuse recherche de production, devenir des interlocuteur.ices directs des chaînes de TV et défendre des projets singuliers. Nous décidons de ne faire que du documentaire de création et d’alterner les périodes de travail entre Paris et Mesnay, le tout dans une ambiance de franche camaraderie.
 

Haut les coeurs !

durant plusieurs années La Maison du Directeur produit une DIZAINE de documentaires de création ET plusieurs webdocs

Mais c’est tout sauf simple : tensions financières, lourdeur administrative, cloisonnement progressif entre artistique et prod, séparation physique entre production à Paris et artistique à Mesnay…
L’expérience se termine en 2016 sur un bilan mitigé. (En fait pas si mitigé, plus personne ne peut se supporter).
En outre mon désir de phalanstère où la vie serait indissociable du travail, l’artistique de la prod, où l’on serait dans une lutte permanente pour imposer nos projets, sans penser vacances, ni développer de vie de famille… ne rencontrait qu’un écho assez lointain auprès de mes associées.
Mais fort heureusement entre temps et grâce à Jeanne Thibord, je rencontre Bilal Berreni (Zoo Project), qui, lui, trouve que somme toute, ces aspirations sont bien évidentes voire qu’il y manquerait même une dose d’inconscience et d’illégalité. Et c’était parti pour C’est assez bien d’être fou, projet passionné de 4 années dont deux de vie commune. 
Ainsi La Maison du Directeur à Mesnay s’invente autour de la création du film : salle de montage, atelier d’animation, salle de projection, dortoir…

La MDD trouve sa raison d’être :

stimuler la créativité et donner envie à toutes sortes de gens d’y développer leurs projets dans un esprit de liberté et d’indépendance.

L’association & l’activité actuelle

En 2016 la société La Maison du Directeur devient une association. Je perds mes associées, récupère les droits de mes films et garde le même cap. Si ce nouveau statut ne permet plus de bénéficier des subventions du CNC et donc de produire intégralement mes films, l’asso reste co-produtrice avec à chaque fois la participation d’une société tierce (jamais la même d’ailleurs).
Depuis 2018 le rythme des travaux s’accélère et le terrain se structure autour de plusieurs espaces de travail pour pouvoir accueillir autant des personnes en résidence que du public. Ma découverte fortuite d’une passion pour le béton permet de donner une direction néo-brutaliste à l’ensemble.

co-Production & distribution

En outre, Avec Zélie Chosson, nous nous lançons dans l’aventure de la distribution cinématographique indépendante, (ce qui m’amène à considérablement relativiser les difficultés de la production audiovisuelle indépendante).
Une équipe fidèle et enthousiaste nous rejoint à chaque nouvelle sortie de film.
Ma connaissance du milieu du cinéma n’a fait que renforcer mon désir de proposer un espace de création…. pour d’autre domaines en particulier la bande dessinée.
Ainsi depuis septembre 2022 une nouvelle maison, entièrement indépendante et aménagée, permet d’accueillir en résidence une ou deux personnes pour une durée variable.
Dès mon arrivée sur le site de l’ancienne cartonnerie de Mesnay j’ai envisagé de construire un espace en plein air composé d’un théâtre de verdure qui pourrait accueillir autant des projections de cinéma en plein air, que du théâtre, des concerts ou la fête des chasseurs du coin.
Au bout de 10 années de tractations, la communauté de commune de Poligny / Arbois / Salins-les-Bains vient d’accorder à l’association un terrain de 30 ares jouxtant la maison.

Le projet est lancé…